Les chronotopes d’Allan Sekula : le capitalisme inégal et combiné

Allan Sekula était l’un des plus importants photographes, cinéastes et essayistes marxistes contemporains. Son travail a consisté à représenter la part enfouie du capitalisme contemporain : à l’heure du triomphe apparent de l’immatériel, de la vitesse et de la désindustrialisation, Sekula mettait en exergue l’infrastructure logistique (containers, ports industriels) et humaine des échanges mondiaux. Dans ce texte issu de Ship of Fools / The Docker’s Museum, Steve Edwards revient sur la trajectoire esthétique de Sekula, en pointant une ambiguïté au coeur de sa démarche. Alors que certains essais de Sekula semblent confiner la réalité du capitalisme à celle du taylorisme et de la grande industrie, dans une autre partie de son travail, la plus stimulante aux yeux d’Edwards, Sekula est parvenu à inventer une « poétique du développement inégal », c’est-à-dire une représentation visuelle des espaces et des formes de travail hétérogènes du capitalisme tardif.

Le socialisme et la mer : Allan Sekula, 1951-2013

Steve Edwards rend ici hommage à l’immense œuvre du photographe et essayiste marxiste Allan Sekula, décédé le 10 août 2013. L’auteur rappelle le parcours biographique de Sekula, passe en revue quelques uns de ses travaux les plus marquants dans le cinéma et la photographie, et introduit ses essais majeurs sur l’histoire de la photographie.